1.1.07

Nouvelle Année

En cherchant une vignette pour le nouvel an, je me suis dit : « Mais dis donc, c’est grave l’occaze de remercier tous ceux qui mettent des comments au cours de l’année ! ». Je me suis donc permis de faire un billet sous forme d’hommage aux commentateurs, en imaginant ce qu’ils auraient pu écrire à propos de la vignette. Voilà ce que ça donne…




13 COMMENTAIRES :

Dgezeo va déjà beaucoup mieux :
C’est bizarre qu’elle n’ait pas souhaité découvrir son souhait plus tôt

Aziz.Burger va déjà beaucoup mieux :
Elle est naze cette vignette, l’année commence mal. On voit bien que c’est Keffer qui t’a tout appris.

Jade Hors La Pougne va déjà beaucoup mieux :
Une rapide extrospection permit à John de découvrir qu’il souhaitait se taper Sally avant l’année prochaine.

Authentik’a va déjà beaucoup mieux :
Deux coupes de champagne qui trinquent font « cling », mais quel bruit fait une seule coupe ?

Martin Seller va déjà beaucoup mieux :
Sally confond le discours performatif et le discours descriptif et par conséquent crée un paralogisme très classique : l’attribution d’un référent réel à un signifiant mobile. Du coup c’est le sens qui trinque !

Veloman va déjà beaucoup mieux :
Euh moi j’ai beau introspecter je trouve pas le champagne

Jean Terre va déjà beaucoup mieux :
Encore une fois Udner fait preuve d’un conservatisme sans borne et d’une allégeance suspecte aux traditions bourgeoises, ici le Réveillon. Udner est un social-traître qui ne passera pas aux élections de 2007, camarades !

Keffer va déjà beaucoup mieux :
En face de Sally c’ait l’agent 2007… Ahahahah

Nalb va déjà beaucoup mieux :
Sally découvrit aussi son deuxième souhait : que sa main se recolle à son bras.

Chryde va déjà beaucoup mieux :
Pour une fois il y a des bulles dans une BD d’Udner

Legrandcommentateurprotéiforme va déjà beaucoup mieux :
Une introspection c’est une inspection avec un truc en « tro »

Legrandcommentateurprotéiforme va déjà beaucoup mieux :
M. Udner, vous n’avez pas posté depuis le 8 décembre. Or vous annoncez en exergue un rythme quotidien, avec cette restriction : sauf samedi, dimanche et jours fériés. Et aujourd’hui est un jour férie. M. Udner, vous vous moquez totalement de vos lecteurs, et j’ai beau chercher, je ne vous souhaite pas une bonne année.

Lâm va déjà beaucoup mieux :
<3

14 commentaires:

dgezeo a dit…

C’est bizarre qu’elle n’ait pas souhaité découvrir son souhait plus tôt !

plize a dit…

Imposteur Dgezeo, tu as mis un point d'exclamation, ce n'est pas toi !!!

Keffer a dit…

J'aurait pas mieu di.

véloMan, déjà clôné a dit…

yeah !!
je commencerai plus mes phrases par euh

Cali a dit…

toi aussi bonne année (:

Martin Seller a dit…

Bien vu,

mais si j'avais été là peut-être aurais-je souhaité dire :

- Bonne année !
- Comment le sais-tu ?
- Toutes les années sont bonnes quand elles commencent .
- Tiens voila une jolie règle et à partir de quand deviennent-elles mauvaises ?
- Elle ne le deviennent pas, elle sont soit bonnes soit mauvaises.
- Mais tu m'as dis qu'elle commencent toujours bien..
- Oui et soudain elles sont mauvaises.
- Mais comment donc ?
- En tous les cas ce n'est pas le bon qui deviens mauvais.
- Tu as raison Socrate.
- Alors ça ne peut être que l'année qui devient quelque chose.
- Il ne peut en être autrement Socrate.
- Mais si une année est soit bonne, soit mauvaise, comment peut-elle devenir quelque chose de différent ?
- Tes qeustions sont difficiles Martin et je préfère écouter ce que toi tu en penses.
- Eh bien, cher UDNER, je dis que les années sont ni bonnes ni mauvaises, c'est comme le linge, il n'est ni bon ni mauvais, il est seulement taché ou non. Or si la tache est au linge ce que le bon est à l'année, alors tout ce que l'on peut en conclure, c'est qu'une année ne peut-être tachée comme un linge, en tous les cas pas au même sens. N'est-t-il pas ?
- Il est.
- Mais alors que sont les années Martin.
- C'est simple Gorgias, elles ne sont rien qui devienne. En effet on ne dira pas du pair qu'il es devenu ainsi, n'est-ce pas ?
- En effet.
- Donc les années sont non seulement des choses qui ne deviennent pas, mais en plus des choses qu'on ne peut souhaiter.
- Que me dis-tu Sally ?
- Je dis que si l'on souhaite quelque chose qui ne devient pas mais qui est, on est absurde. En effet, à quoi bon souhaiter quelque chose qui est. Et de la même manière à quoi bon souhaiter quelque chose qui n'est pas; il ne peut-être, car passer du non-être à l'être, voilà qui serait comme passer d'un linge taché à un linge non taché; ce n'est possible que si le non être a un support comme la tache ou la non-tache a le linge comme support ? Me suis-tu ?
- Je le souhaite Martin.
- Bien, tu as compris la leçon je vois.


...Mais je ne souhaite pas me prononcer sur la question.

flu a dit…

ça ressemble plus à des flûtes qu'à des coupes,mais "bonne année tout de même!"

dupont/d a dit…

la signature précédente est tronquée et doit se lire in extenso "flûte protéiforme" évidemment!
Et je dirais même plus:content de vous revoir.

prote et hiform a dit…

en réfléchissant ,normal que mon comentaire ait un truc en moins

MonsieurLâm a dit…

Mais !

Mais.

dpc a dit…

Et dpc ne manqua pour rien au monde l'occasion de présenter ses vœux à l'auteur de ce belögue si souvent visité. La bonne année, monsieur.

rémy a dit…

Bonne année !

Commissaire Moulin a dit…

Attention Mr Udner. Il semblerait qu'un jeune pirate de l'internet usurperait l'identité d'Aziz Burger (aka Johnny Merguez le justicier du web). En effet nous avont trouvé sur cette page un commentaire indigne de l'humour du dit Aziz. Antoine Navarro, Julie Lescaut, le commissaire Broussard et "Le Chinois" sont sur l'affaire, mais prenez garde. Vous savez ce qu'on dit : "Aziz, souvent copié, jamais égalé !".

iolep10 a dit…

bah moi je remercie juste udner de m'avoir oublié... alors ok je suis pas un geek comme les autres meuh bon...
toute manière, il aurait pas su me saisir à point uh uh uh