13.12.05

Mythologie (n°1)


Mythologie (n°1), originally uploaded by udner.

9 commentaires:

Anonyme a dit…

En même temps, si elle sent le poisson...

plize a dit…

ah ah ah ah

véloMan a dit…

satyre où ça pointe ?

keffer a dit…

Le mutan à 2 ou 3 cornes, ça dépend des jours.

Jade Hors La Pougne a dit…

"Evidemment, c'est la première fois qu'il essaye de baiser une sirène ! Et les sirènes, eh ben, elles ont pas les jambes qui s'écartent; y a rien à faire, y pouvait pas!" fit remarquer Pan à son hôte Poséidon, alors qu'ils observaient leurs avatars, agréablement occupés à se faire suçoter le bambou par les mêmes sirènes....................

nalb a dit…

Ha Ha, il n'est plus tout jeune aussi ! ( V siècle av JC c'est ça ? ) Même la pillule bleue n'existait pas...

moun a dit…

c'est une histoire qui fini en queue de poisson !!!!!!!!!

Blaise a dit…

*******************************************************
*******************************************************
*******************************************************
SVP MADAME UDNER, POSTEZ ICI VOS COMMENTAIRES.
NOUS AIMERIONS AVOIR DES ECLAIRCICEMENT SUR
LA SANTÉ MENTALE DE VOTRE FILS.
*******************************************************
*******************************************************
*******************************************************

Anonyme a dit…

Monsieur Udner, il y a déjà longtemps que je consulte votre blogg.
Je suis vieux et fatigué mais tout cela me redonne des forces et me fait croire que la résistance ne s'effectue pas seulement pendant les guerres.
Je vous remercie de votre travail , continuez et ne vous reposez jamais sur des lauriers qui faneraient bien vite.
Malheureusement je ne puis m'empêcher d'être agacé par ces commentaires dont la médiocité n'a d'égal que la vulgarité.(cf notamment Jade Hors La Pougne qui non seulement a laché la rampe mais en plus se retrouve tout en bas de l'escalier)
Je suis confus de me servir de votre blog pour me mêttre en colère mais c'en est trop.
Comment peut on vous lire sans comprendre la mesure et les enjeux d'un tel humour.
J'irais même jusqu'à dire un humour perdu (il suffit de lire ces commentaires)que vous tentez brillamment de faire sortir de l'oubli.
D'aucuns ont la décence de simplement vous féliciter ou critiquer intelligemment votre travail et je me joins à eux.
Quand d'autres essayent avec des mots déplacés et des formules dignes de Jacquie Sardou, de se mesurer à vous.
Prolétaires de l'humour, admirateurs des grosses têtes , vous n'êtes pas ici sur le blogg de Rire et Chansons.
Ici , point de pin's ou d'albums de Lorie à gagner, en échange d'une blague vaseuse.
Passez donc votre chemin ou sachez apprécier en silence ce que vous avez devant les yeux.
A bon entendeur...
I